Le Milieu

DSC_0031PONT DE TRIANA

Le Pont de Triana fut officiellement appelé « Pont d’Isabelle II » Il s’agit du premier pont fixe enjambant le Guadalquivir et il est une excellente preuve de l’architecture de fer. Il fut construit entre 1845 et 1852 par les ingénieurs français Bernadet et Steinacher, s’inspirant du modèle du pont parisien du Carrousel aujourd’hui disparu. Du côté de Triana, le pont débouche sur l’ »Altozano » qui occupe le terrain de l’ancien Château Saint Georges (Castillo San Jorge), une forteresse d’origine islamique où l’Inquisition sévillane avait son siège.

puente-remediosPONT DE LOS REMEDIOS

C’est en 1956 que commencèrent les travaux d’études en vue de la construction d’un ouvrage qui s’acheva en 1968. Le développement de la ville sur la rive droite de la darse du fleuve, en particulier celui du Quartier de Los Remedios qui était déjà de taille imposante dans les années 50, provoqua sa construction.

puente-de-san-telmoPONT DE SAN TELMO

Ce pont, qui doit son nom au Palais de San Telmo à côté duquel il se trouve, fut construit de 1925 jusqu’au 13 août 1931. Le Pont de San Telmo est le troisième pont qui vît le jour à Séville, juste deux ans après le Pont d‘Alphonse XIII (Alfonso XIII) et près de 80 ans après le Pont de Triana. Le Pont de San Telmo était initialement un pont fonctionnel et mobile. En 1968, quand la zone portuaire fut déplacée vers le sud du fleuve, la partie centrale du pont fut transformée en une troisième arche fixe.

0000721880_560x560_jpg000QUAI DE NEW YORK (MUELLE DE NUEVA YORK)

Ce quai, construit en 1905, est ainsi nommé « quai de New York » grâce au fait que c’est de là que partaient les lignes à destination des États-Unis. Après plusieurs années de désuétude et d’abandon, la ville décide de récupérer ce lieu aménagé en espaces verts et comme zone d’expansion, le transformant en une promenade urbaine qui est inaugurée le 22 octobre 2012.

ANTONIO PIZARROCARRIL BICI TRIANA24QUAI DU SEL (MUELLE DE LA SAL)

Le Quai du Sel se trouve en contrebas de la tête du Pont d’Isabelle II, sur la bande riveraine de Séville. Une grande activité allant de la Tour de l’Or (Torre del Oro) jusqu’au Pont de Barques (Puente de Barcas) caractérisait toute la zone portuaire et ce quai portait plus concrètement le nom de Quai du Gouffre (Muelle del Barranco). Son nom actuel provient de son utilisation lors du déchargement du sel qui y était acheminé depuis les salines de Cadix. C’est en 1992 que, dans le contexte de l’Exposition Universelle de Séville commémorant le Vème centenaire de la Découverte de l’Amérique, une œuvre du sculpteur Chillida est installée sur ce quai.

Ordenación-y-Urbanización-Muelle-de-las-Delicias2-webQUAI DES DÉLICES (MUELLE DE LAS DELICIAS)

C’est le Port de Séville qui s’occupe de la gestion du Quai des Délices, utilisé afin de permettre aux navires de croisière à grand tirant d’eau d’y jeter l’ancre. Jusqu’au milieu du XXème siècle, il fut surtout utilisé pour le transport de marchandises, avant que, dans les années 80 on ne s’en serve pour les navires de croisière.

250px-TorreDelOroTOUR DE L’OR (TORRE DEL ORO)

Construite en 1221 par le dernier gouverneur almohade Abou-I-Oula, elle revêtait un caractère défensif car, de sa base jusqu’à l’autre rive du fleuve, une chaine fermant l’accès à l’entrée du port y était installée. Selon la légende, elle devrait son nom au revêtement d’azulejos (carreaux de faïence) dorés qui la recouvraient ou du fait que les richesses que les bateaux en provenance d’Amérique y étaient conservées. Actuellement reconvertie en Musée Naval, elle y abrite maquettes, gravures, instruments de navigation, cartes marines et autres curiosités historiques.

Les commentaires sont fermés